le F3 monorienté panoramique

programme

client

localisation

année

surface

coût

phase

principe constructif

réaménagement d'un appartement

particulier

Paris 20

2009

65 m²

60 000 €

réalisé

vitrage intérieur | résine | plafond tendu


Contexte et programme

L’intervention a consisté en la reconfiguration intérieure d’un appartement d’une surface d’environ 65m², situé au 13ème étage d’un immeuble du 20ème arrondissement de Paris, jouissant d’une vue panoramique imprenable sur l’horizon parisien. Les demandes du maître d’ouvrage concernait 2 aspects particuliers : introduire une troisième pièce, affectée à un usage de bureau, et faire bénéficier au maximum de pièces d’un éclairage naturel, et incidemment de la vue sur le grand paysage.

Concept lumière

L’exposition plein ouest (appartement mono-orienté) autorisant l’éclairage en second jour de pièces localisées dans la profondeur de l’appartement, la proposition développée par l’agence YVES ROUBY ARCHITECTURE a mis l’accent sur le traitement lumineux des espaces, en dissociant l’appartement en plusieurs entités complémentaires et/ou opposées :

. SALLE DES LUMIERES, OUVERTE ET AEREE :
L’hémisphère sud de l’appartement, initialement salle principale, a conservé son affectation d’origine. Jouissant d’une large ouverture sur l’extérieur, prolongée par un balcon, son traitement matériel a consisté à en faire la pièce la plus lumineuse et la plus aérée de l’appartement : couleur blanche uniforme (meuble blanc, revêtement blanc), sol (résine) et plafond (tissu tendu) blanc brillant, mobiliers objets posés sur le sol blanc. Les murs ont été préservés de toute accrochage, et l’espace parsemé de plantes vertes, susceptibles, à terme, de reconstituer un jardin d’hiver, accentuant par contraste la blancheur immaculée du lieu.

. SALLES DES OMBRES, DENSES ET COMPACTES :
L’hémisphère nord de l’appartement a quant à lui fait l’objet d’une complète reconfiguration. Il passe de 4 (chambre, cuisine, salle de bain et WC) à 5 pièces (idem + bureau), en supprimant les circulations et en compactant les espaces. Les pièces à vivre (chambre et bureau) sont placées en façade, les pièces techniques étant repoussées dans la profondeur de l’appartement (cuisine et salle de bain). Les parois séparatives transversales sont percées d’ouvertures vitrées permettant l’éclairage en second jour des pièces arrières. Contrairement à l’hémisphère sud, toutes les pièces disposent de mobiliers intégrés assimilés aux parois séparatives qu’elles viennent ponctuellement compléter ou sur-épaissir. La cuisine et les WC sont traités comme des niches isolables par l’intermédiaire de cloisons coulissantes. Les matériaux se répartissent en 2 teintes : blanc et marron, affectés de manière à accentuer les effets de clarté et de recoins ombragés.

Composition

Après intervention, l’appartement dispose d’espaces proposant des « états de lumière » variables : volume pur brillant ouvert sur le grand paysage (salon), interstices partiellement ombragés bénéficiant d’un éclairage naturel réduit en second jour (salle de bain & cuisine), recoins assombris éclairés artificiellement à la convenance de l’occupant (cuisine & WC), volumes compactés (mobiliers muraux, au sol et suspendus) éclairés naturellement (chambre & bureaux). En outre, les percements intérieurs permettent à toutes les pièces de disposer d’une vision sur le grand paysage (tour Eiffel), et construisent, dans le volume constitué par la salle de bain et la cuisine, un kaléidoscope de vues jouant sur les transparences (vitrages) et les reflets (miroir muraux, écrans de douche). L’appartement compose ainsi un paysage de climat lumineux diversifiés, permettant successivement à l’occupant l’immersion dans la clarté, l’ombre ou les ambiances alternées (la forme épouse le climat).

mots-clefs

| appartement | particulier | réaménagement | paroi vitrée | résine | plafond tendu

copyright © 2010 Yves Rouby Architecture. Tous droits réservés